Un petit tour à l'atelier ?
 

fleche beige vers le bas.png

Découvrez les méthodes de fabrications!

La fabrication des
chapeaux

Divider - 2 - Terracotta.png

A l'origine : le fil

Les chapeaux sont  moulés à la main sur des formes en bois , ensuite finitions de bord,  pose de  gros-grains et enfin la garniture cousue à la main ; )

La fabrication
des casquettes

Divider - 2 - Terracotta.png

Un peu de couture !

Les  casquettes plates et les gavroches sont patronnées, coupés et cousues à l'atelier.

Voilà une petit démo !

 

La fabrication
des écharpes tissée main

Divider - 2 - Terracotta.png

A l'origine : le fil

Les écharpes, ainsi que les tissus assortis qui serviront pour les chapeaux, sont tissées à la main sur un métier à tisser ; )

Envie de jeter un œuil?

Envie de voir plus de vidéos?

Entrez dans l’atelier d’une modiste et découvrez les étapes de fabrication des chapeaux

Tous les chapeaux Au Couvre-amour sont fait-main : je suis Cécile Hammache, je suis modiste, et je créé de beaux chapeaux pour vous dans mon atelier à St Antoine l’Abbaye, en Isère.

 

Les chapeaux de feutre et de pailles sont moulés à la main sur des formes (des moules) en bois, puis assemblés et garni à la main.

 

Les casquettes et chapeaux en tissus sont eux coupés, puis cousus à la machine.

 

Envie d’en savoir plus sur la fabrication des couvre-chefs ? ? Découvrez tous les détails ⬇️

Les étapes pour fabriquer un chapeaux :

Chez Au Couvre-amour les 2 formes de chapeaux sont :

-les chapeaux trilbys au bord court, (souvent appelés chapeau « Borsalino »)

 

-les fédoras chapeaux à bord plus large, parfois appelés « Stetson »

Ces 2 styles de chapeaux sont à l’origine des chapeaux pour les hommes mais qui sont devenus des chapeaux pour femme également aujourd’hui.

 

Voici les étapes de fabrication pour ces chapeaux :

 

- Choisir les matières :

-un chapeau d’été pour se protéger du soleil : pour un chapeau de paille l’indémodable panama ou de la paille sisal

-chapeau d’hiver pour se protéger du froid  : un chapeau de feutre de laine ou de feutre de poil de lapin.

 

-Choisir les coloris : la création du modèle tiens tout d’abord par un accord couleurs et matière pertinent et impactant !

 

 

- Mouler la matière : Pour les chapeaux de feutre et les chapeaux de pailles, le travail commence par la mise en forme sur des moules en bois (aussi appelés « formes » ou « bois »). C’est un travail physique mais très agréable : )

 

- Assembler les différentes parties : la calotte (la partie qui se trouve sur la tête) et le bord.

 

- Place à la structure : poser un acier au bord du chapeau pour que sa forme reste parfaite dans le temps, pour un chapeau solide !

 

- Coudre le gros-grain d’entrée de tête à l’intérieur du chapeau : Il s’agit d’une sorte de galon, (ou ruban), qui fixera la taille de votre chapeau, le tour de tête et vous assurera son confort.

 

- Faire la garniture : créer couper et coudre la garniture du chapeaux, qui sera composée de galons, de ruban gros-grain, de tissus…. C’est elle qui donne toute sa personnalité au chapeau ! Et c’est clairement ma partie préférée ; )

 

- Bichonner le chapeau : c’est à dire, le brosser, le repasser, fignoler la forme, couper le petit fil qui dépasse…. Pour que ce joli chapeau soit tout prêt à partir entre vos mains !

 

Un fabrication artisanale, pour des chapeaux mariant qualité et originalité pour sublimer votre style et affirmer votre personnalité ; )

Les étapes pour fabriquer les casquettes et les chapeaux en tissus :

Les chapeaux en tissus sont appelés « coupé-cousus », car il sont fabriqués en suivant les mêmes étapes que pour un fabriquer un vêtements : le tissus est donc coupé, puis cousus !

 

Dans la gamme des chapeaux en tissus, chez Au Couvre-amour vous trouverez :

-la casquette plate, pour un style peaky blinders

-la casquette gavroche, du titi parisien !

 

Voici donc les étapes pour fabriquer les casquettes plates (parfois aussi appelées béret), les casquettes gavroches et les chapeaux en tissus

 

- Choisir la matière : pour une casquette d’été, un tissus de lin ou de coton, et pour une casquette d’hiver un tissus de laine. Ou bien un tissus imperméable pour un chapeau de pluie.

 

- Faire le patron : dessiner, tracer, mesurer, faire des prototypes, pour définir la forme parfaite. Je crées moi même tous les patrons de mes chapeaux et casquettes.

 

- Couper le tissus : je repasse le tissus, puis je place les différentes pièce de mon patron et place à la coupe !

 

-assembler toutes les pièces

 

-poser la doublure, appelée « coiffe » autrefois : )

 

-coudre la visière

 

-Poser le gros grain d’entrée de tête, (en chapeau pas de taille unique!)

 

-Bichonner, et c’est prêt !

 

 

Et voilà toutes les étapes de la confection de votre casquette ou chapeau en tissus !

 

Il ne vous reste plus qu’à choisir votre casquette ou votre chapeau à porter pour toutes les occasions !

 

Pas sure d’avoir une tête à chapeaux ? Retrouver ici les conseils pour choisir le votre !

Modiste ou chapelière ?

Pour désigner un fabricant de chapeau on peut utiliser 2 termes : Modiste ou chapelier.

 

Quelles différences entre les deux ?

 

Un.e modiste est toujours un.e artisan.e ! Les modistes fabriquent le plus souvent des pièces uniques, et proposent des créations sur-mesure. Le métier de modiste est reconnu comme un métier de l’artisanat d’art.

 

Le terme chapellier regroupe quand à lui plusieurs choses :

 

on appelle chapelier un commerçant qui a une chapellerie, c’est à dire une magasin qui vend des chapeaux majoritairement industriels. (Certain.e.s savent aussi réparer ou fabriquer des chapeaux mais ce n’est pas toujours le cas)

 

On peut dire chapelier également pour des fabricants qui travaillent en grande série, d’une façon semi-industrielle, (comme certaines fabriques encore présentes en France) ou bien à plus grande échelle (en asie par exemple)

 

 

Et Il y a aussi les artisans chapeliers : ce sont bel et bien des artisans, mais qui travaillent avec des techniques différentes des modistes, souvent avec plus de matériel (parfois hérités de tradition de fabrication du chapeau comme à Chazelles-sur-lyon).

 

 

Pour ma part, même si j’emprunte quelques petits trucs aux chapeliers, je me définit clairement comme une modiste !

Un atelier de tissage artisanal aussi !

Depuis quelques années j’ai ajouté une corde à mon arc, celle du tissage main.

 

Avec une envie, celle de pouvoir créer des tissus au tombé parfait pour faire mes chapeaux : )

 

Mais également de pouvoir créer des motifs uniques mariés à des couleurs vives et vibrantes !

 

J’ai donc acheté mon premier métier a tisser, et appris les gestes des tisserands :

 

-Ourdir la chaîne, c’est à dire mesurer des centaines de fils de la même longueur

-enrouler la chaîne : monter tous ces fils sur le métier

- enlisser tous les fils : glisser chaque fil dans une lisse, attachée à un cadre, ce qui permet de lever uniquement certains fils en appuyant sur une pédale pour créer le motif.

-Empeigner : passer tous les fils dans les dents du peigne. L’utilité du peigne est de s’assurer que tous les fils sont bien à leur bonne place, et de tasser les fils horizontaux : la trame !

-attacher à l’avant.

-et enfin : TISSER !

 

Pour vous proposer de belles écharpes tissées main, et bientôt des chapeaux assortis !

Encore une question? n'hésitez pas à me contacter, je vous répondrai avec plaisir!